Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Espace pédagogique > EPS > Les projets en lien avec le sport > Le suivi d’Antoine Guillon et d’Audrey Tanguy

Le suivi d’Antoine Guillon et d’Audrey Tanguy

Depuis janvier 2018, nous suivons Antoine Guillon trailer de haut-niveau au travers de ses différents entrainements et de ses courses dans le monde entier. Audrey Tanguy participe également à ce projet lorsqu’elle participe aux mêmes courses qu’Antoine.

OTSO trail Menorca Cami de Cavalls à partir du vendredi 17 mai 2019.

Mis à jour dimanche 19 mai

La course débute vendredi 17 mai à partir de 14 heures 30. Pour le suivi, cliquez ici.

Comme pour les courses précédentes, le suivi sera réalisé en s’appuyant sur le compte Facebook d’Antoine mis à jour par sa femme Anne ainsi que le compte Facebook de la course.


Suivi de la course

De Arena d’en Castell à l’arrivée

Entre Arena d’en Castell et Es Castell, Antoine est toujours avec les 2 autres coureurs. l’écart avec Pere Garau reste à peu près stable mais diminue légèrement (entre 18 et 12 minutes). Le ravitaillement de Es Castell est un moment clé de la course : Antoine s’y arrête très peu de temps (2 minutes) en prenant tout de même soin de bien manger et de bien boire. Les 2 autres concurrents restent plus de temps sur ce ravitaillement. Antoine se retrouve donc seul 2ème à la poursuite de Pere Garau.

A partir de là, l’écart va se réduire régulièrement. Seulement 5 minutes de retard à Binibèquer puis 3 minutes à l’arrivée au ravitaillement de Cala d’en Porter au km 130. Pere Garau et Antoine vont repartir ensemble de ce ravitaillement.


Antoine et Pere Garau sont toujours ensemble à Sant Tomàs (3ème ravitaillement où l’assistance est autorisée) et à Cala Galdana : il vient donc de passer au niveau de sa crique préférée au lever du jour à 6 heures du matin. Les temps de passage leur permettent d’imaginer battre le record de l’épreuve en passant sous les 19 heures de course : mais pour cela, il faut continuer à ce rythme sur les 30 derniers kilomètres (Antoine ne parle pas de son genou, c’est bon signe).

A cap d’Artrutx, et son fameux phare, Antoine et Pere Garau continuent de faire la course en tête. Le 3ème est à plus d’une heure derrière eux. Ils vont maintenant finir la course ensemble en essayant de passer sous les 19 heures car ils sont toujours dans les temps.


Ca y est ! Antoine remporte le Menorca Cami de Cavalls ex aequo avec Pere Garau comme en 2018. Ils ont réussi à battre le record de l’épreuve en mettant 18 heures 44 minutes pour effectuer les 185 kilomètres. C’est sa 4ème victoire consécutive sur cette course. Antoine aura une nouvelle fois géré sa course de manière magistrale en acceptant de perdre du temps sur le début de course compte tenu de sa blessure pour arriver ensuite à remonter progressivement sur la tête de course. Le 3ème concurrent Lluis Ruiz Oller avec qui Antoine a parcouru les 100 premiers kilomètres arrivera 1 heure 34 minutes après eux (Eugeni Rosello Solé, l’autre concurrent avec qui Antoine a couru sur les 100 premiers kilomètres finira 6ème).


Du Départ à Arenal d’en Castell

Antoine a prévu de partir lentement (pour son niveau) à cause de sa tendinite au genou. Il espère qu’au bout de 5 ou 6 heures de course, la douleur aura un peu disparu (des endorphines sont produites par le corps durant un effort physique, elles ont un effet analgésique, c’est à dire qu’elles réduisent la sensation de douleur pouvant même provoquer une sensation de bien-être) et qu’il pourra aller un peu plus vite.
Le départ est donné à Ciutadella à 14 heures 30 : il y a beaucoup de vent avec parfois des averses.

Il passe à Cala Morell au km 16,5 avec un petit groupe de coureurs. Tout semble aller, il a le sourire. Il est parti comme prévu assez lentement. Du côté de la météo, le vent ne faiblit pas, au contraire.

Au km 43, à Binimel Là, il gère sa course, il est avec 2 autres coureurs mais son genou semble tout de même le gêner... On en saura davantage au prochain ravitaillement où l’assistance est autorisée (il y a toujours du vent et des averses en ce début de course).

A Cala Tirant, au km 53, il a pris un bon ravitaillement avec notamment des aliments salés et sucrés. Il a pris sa frontale (qu’il a directement mis sur la tête même s’il n’en a pas besoin pour le moment et qu’il garde donc éteinte) ainsi qu’une batterie de secours si jamais sa frontale tombait en panne. La douleur au genou est apparemment gérable (Antoine a fait tout un travail mental sur lui-même en amont pour arriver à ne pas être perturbé par cette douleur). Pas de photos ici puisque Anne l’aidait à se ravitailler.
Il est 5ème ex aequo avec ses 2 camarades de course.
A Arenal d’en Castell, il y a eu du changement. "Les 3 compères" ont repris du terrain sur la tête de course. Ils sont maintenant 2ème ex aequo derrière Pere Garau avec qui Antoine avait terminé victorieux l’an dernier.
Antoine serait-il en train d’accélérer un peu comme il l’avait envisagé avant sa course ?


Le suivi live est pour le moment difficile à comprendre car des coureurs plus lents sont partis à 8 heures 30 ce matin. Cela devrait être plus facile à suivre demain matin.


Présentation de la course


Parcours


Activités en lien avec la course

Toutes les propositions de travail se trouvent dans le document Pistes de travail. Vous trouverez également les documents associés aux différentes activités.


Pistes de travail
Documentaire format odt
Documentaire format PDF

Les 2 documents suivants sont identiques dans des extensions différentes (ces documents sont au format A3) :

Situer les lieux remarquables

<doc281|left


Carte des Calas
Profil et ravitaillements

Diaporama réalisé en mai 2018 avec les photos prises par Antoine Guillon lors de sa semaine de présence au OTSO trail Menorca Cami de Cavalls 2018.


100 miles of Istria à partir du vendredi 12 avril 2019.

Mis à jour samedi 13 avril à 15 heures 30

Pour le suivi live de la course, cliquez ici

Vous pouvez à priori suivre le départ et l’arrivée de la course en cliquant ici. Antoine Guillon pense mettre entre 19 heures 20 et 19 heures 30 pour effectuer ce parcours (attention, vu la météo, il risque de mettre un peu plus de temps).

Suivi de la course

Message à l’arrivée

Voici le message laissé sur son compte Facebook par Antoine Guillon quelques minutes après avoir franchi la ligne d’arrivée :
#istria100 Quelle épreuve ! J’étais au bord de l’abandon, les cuisses explosées après un long passage dans la boue qui a alourdi les chaussures considérablement. Peut-être cumulé au froid et à la neige, la recette a fait des dégâts.
Bien tenté de monter dans la voiture à 50 km de l’arrivée, alors à 6 km/h et les cuisses en feu. Ça n’est jamais revenu mais la lutte valait la peine : c’est toujours une fierté de boucler une grande épreuve. Et tant pis pour le classement 😉.
Merci à Anne, mon assistante de choc pour avoir trouvé les mots justes, merci à mes partenaires et amis, et à vous tous qui me suivez, car je ne voulais vraiment pas vous décevoir. Merci aux élèves des écoles primaires du Cantal et à Loïc Leyrolle.
Comme quoi un métronome peut aussi se détraquer, il va falloir passer la révision des 100 000 km 😆
Et bravo à Kazufumi Ose et à Grégoire Curmer. Nous avons partagé une bonne centaine de km et des conditions dantesques sur un rythme un peu fou 😈

De Butoniga à Umag

A Motovun, Antoine est encore troisième mais a perdu du temps sur les 2 premiers concurrents et le quatrième se rapproche de lui. Comme le signale Anne sur sa page Facebook, les jambes ne répondent plus.

A 30 kilomètres de l’arrivée, c’est encore plus compliqué pour Antoine, il n’a plus de force dans les jambes. Il lui suffirait de monter dans la voiture pour arrêter ce moment compliqué. Mais Antoine est un grand champion qui a de formidables valeurs notamment de ténacité. Et par respect pour les organisateurs de la course et toutes les personnes qui le suivent, il va continuer même à une faible vitesse pour lui.

A Buje, au kilomètre 155, il est toujours 5ème malgré les douleurs aux jambes toujours présentes. Antoine continue à faire preuve de beaucoup de volonté et de courage. Il veut réussir à terminer cette course coûte que coûte. Le classement est alors anecdotique, il a juste la volonté de terminer, de continuer à faire des efforts jusqu’au bout même si c’est difficile.

Antoine est arrivé à Umag au bout de 21 heures 46 minutes et 55 secondes d’effort. Il se classe à la 9ème place au classement général. La photo (prise par Arnaud Cailloux) ci-dessous résume bien le message qu’il souhaite faire passer, au travers de cette course, à toutes les personnes qui le suivent et l’encouragent tout au long de l’année (traduction en français : N’abandonnez jamais).

De Poklon à Butoniga

A Buzet, à mi-course, Antoine a rejoint les 2 premiers concurrents. Ils ont 20 minutes d’avance sur les prévisions. L’italien Andrea Macchi a abandonné. Antoine a pris un bon ravitaillement au chaud avant de repartir.

A Hum, le trio de tête est toujours ensemble. Ca continue à aller vite. Anne n’a pas le droit d’aider Antoine sur ce ravitaillement.


A Butoniga, au km 117, Antoine est repassé 3ème avec 4 minutes de retard sur le japonais Ose Kazufumi et un français Grégoire Curmer. Sur cette dernière portion de course, ils ont du traverser 4 petits ruisseaux avec de la boue ce qui lui a coupé un peu les jambes. Il s’est moins arrêté à ce ravitaillement pour essayer de revenir sur la tête de course.

De Labin à Poklon

Le départ a été donné à 16 heures de Labin. Voici les dernières photos prises 20 minutes avant le départ.

Antoine, comme à son habitude n’est pas parti en tête de course en allant à son rythme sans trop se fatiguer. Au premier ravitaillement à Plomin, il était en dixième position. Il faisait déjà froid, humide avec du vent.

Il a ensuite remonté progressivement vers la tête de course en doublant plusieurs concurrents. Au kilomètre 25, à Prodol, il était en troisième position juste derrière les deux premiers.
L’assistance était autorisée au ravitaillement du 41ème kilomètre à Poklon. Antoine était toujours en 3ème position avec seulement 30 secondes de retard sur le premier, le japonnais Ose Kazufumi. L’italien Andrea Macchi, autre favori de la course était 4ème 3 secondes derrière Antoine.
Sa femme, Anne, a pu lui fournir de la nourriture qu’il s’est empressé d’avaler : du riz, du bouillon, du coca, de la semoule au chocolat, du gel de chia (des petites graines qui ont de nombreuses vertus). Il a également emporté de la patate douce qu’il consommera sur le parcours. Il fait toujours froid avec 20 centimètres de neige en altitude.
La météo risque de jouer un rôle important dans cette course.
Sa femme sera présente maintenant à Buzet au kilomètre 88. Il y aura entre temps 2 autres ravitaillements.


Activités en lien avec la course

Proposition d’activités
Documentaire Croatie
Documentaire course

Voici la présentation de certaines villes et certains villages d’Istrie :

Labin
Pula
Rovinj
Les villages perchés

Umag Porec

Le parcours


La Translantau 100 à Hong Kong à partir du vendredi 1er mars 2019.

Mis à jour vendredi 15 mars

Bilan de la course

Activités en lien avec la course

Proposition d’activités

Documents en lien avec les activités de lecture et production d’écrits

Documentaire Hong Kong
Documentaire Lantau
Carte pont Macau Hong Kong
Carte Hong Kong assez détaillée

Les photos prises par Antoine Guillon qui vous permettront d’aller encore plus loin sur l’île de Lantau vous ont été envoyées par wetransfer.


Document à utiliser pour l’activité sur la course et le parcours

Profil de la course

Documents en lien avec les activités en anglais sur les ravitaillements et le matériel

Ravitaillements
Fiche aliments
Matériel

Le départ sera donné à 23 heures 30 à Hong Kong soit 16 heures 30 heure française. Je mettrai à jour le site dès que j’aurai des informations (la femme d’Antoine Guillon sera présente uniquement au 2ème et au 6ème ravitaillement). Pour suivre la course en direct, vous pouvez cliquer ici.
Le plus simple est de taper le numéro de dossard pour suivre un coureur en particulier : Antoine Guillon aura le dossard 306, Audrey Tanguy le 307 et Christophe Le Saux le 795.

Suivi de la course

Ce suivi a été réalisé grâce aux photos et aux vidéos trouvées sur les comptes Facebook d’Antoine Guillon, des Globetrailers ainsi que de la Translantau.
Du départ au ravitaillement 4
15 minutes avant le départ, Audrey, Antoine et Christophe sont détendus. On les voit ensuite sur la vidéo de départ en première ligne tout à droite.


Ils ont pris un bon départ, notamment Audrey qui est dans le groupe de tête de la course sans aucune autre féminine à ses côtés. Antoine est passé au 2ème ravitaillement en 3ème position derrière un japonais et un chinois. Christophe a eu un peu chaud dans la montée, il pointe un peu derrière en 8ème position.

Après ce 2ème ravitaillement, Antoine a réussi à doubler le chinois et même le japonais. Il ne possède que quelques secondes d’avance sur ce dernier au 4ème ravitaillement. Audrey est également très bien à ce ravitaillement, elle est 4ème au classement général, première féminine avec 40 minutes d’avance sur la 2ème (une japonaise). Christophe va mieux, il remonte au classement, il est 6ème. Ci-dessous, les photos d’Antoine et d’Audrey dans la montée de Lantau Peak, point culminant du parcours (et de l’île) avec ses 934 mètres.


Du ravitaillement 4 au ravitaillement 6
Sur cette portion de course, les écarts ne bougent pratiquement pas. Antoine et le japonais sont en tête de course suivis par un chinois, 7 minutes derrière eux. Audrey est toujours à la 4ème place, et toujours première féminine avec presque 2 heures d’avance sur la deuxième.
Christophe oscille entre la 6ème et la 7ème place.
Toutes les photos ont été prises dans le petit village de pêcheurs de Tai O, lieu du 6ème ravitaillement.


Du ravitaillement 6 à l’arrivée
Au 7ème ravitaillement, Antoine a 5 minutes de retard sur le japonais. Mais le chassé-croisé continue, Antoine arrive à le rattraper (ils gravissent le Sunset Peak et ses 854 mètres d’altitude ensemble) puis à le doubler : il possède 19 minutes d’avance au 8ème ravitaillement.

C’est là que va se dérouler un fait de course important : un spectateur (ou un bénévole) indique le mauvais chemin à Antoine Guillon qui va prendre un chemin plus court (mais avec plus de dénivelé) que le japonais pour rejoindre le 9ème ravitaillement. Se rendant compte de l’erreur, Antoine va attendre le japonais à ce ravitaillement pour respecter l’éthique de la course.
La fin de course n’apportera pas beaucoup de changement. Antoine et le japonais Ose Kazufumi termineront la course ensemble. Cependant, compte-tenu de son erreur de parcours, l’organisation infligera 10 minutes de pénalité à Antoine malgré le fait qu’il ait attendu son adversaire (il aurait même pu être disqualifié de la course). Il termine donc cette course à la deuxième place.

Audrey qui a superbement couru remporte la course féminine avec 3 heures d’avance sur sa poursuivante. Elle termine à la 4ème place au classement général.

Et Christophe terminera à la 6ème place, arrivant à distancer largement le 7ème entre le 9ème ravitaillement et l’arrivée.

Arrivée d’Antoine Arrivée d’Audrey

Présentation du parcours

L’avant course

Audrey Tanguy est arrivée à Hong Kong le mardi 19 février.

L’existence d’Internet et des réseaux sociaux permet de communiquer facilement et rapidement même éloignés de 10 000 kilomètres, chose quasi impossible il y a encore 20 ans.
Messages envoyés le jeudi 21 février (l’expression "petits monstres" est utilisée ici de manière affective !) :

Antoine Guillon et sa femme sont partis le samedi 23 février après-midi. Tous les concurrents devaient récupérer leur dossard le dimanche 24 février au plus tard.
Le lundi 25 février, Antoine et Christophe ont effectué un entraînement de 4 heures 30 en allant très lentement pour faire la reconnaissance d’une partie du parcours. Ils ont été surpris par le nombre de marches que comporte le parcours. Depuis leur arrivée, il y a beaucoup de brume (à priori c’est bien de la brume et non la pollution). Voici quelques photos prises pendant cette sortie :

Le mardi 26 février, ils ont fait la reconnaissance d’une autre partie du parcours située proche du Bouddha Tian Tan et en ont profité pour visiter Ngong Ping.

Mercredi 27 février, direction Tai O, le fameux village de pêcheurs construit sur pilotis. L’essentiel des activités de ce village tournent autour du poisson ! Le jour de la course, le 6ème ravitaillement s’y trouvera.

Mercredi soir, Antoine a envoyé une quarantaine de photos sur lesquelles nous pourrons nous appuyer pour mieux découvrir l’île de Lantau, le Bouddha et le village de Tai O.
Ce jeudi 28 février, veille de course, Christophe, Antoine et sa femme se sont rendus à Macau (ou Macao). Ils ont marché toute la journée pour découvrir la ville en goûtant ses spécialités (du porc grillé différemment aromatisé et des gâteaux secs). Ils ont traversé le fameux pont de 55 kilomètres qui relie Hong Kong à cette ville. En regardant bien la photo ci-dessous, vous pourrez répondre à la question suivante : à Hong Kong, on roule à gauche ou on roule à droite ?

Vendredi 1er mars, Antoine, Audrey et Christophe doivent attendre toute la journée avant le départ. Au niveau de la météo, il y a toujours de la brume avec un peu de vent. Les températures sont douces avec de possibles faibles pluies demain matin. Durant la journée, ils se sont rendus sur le lieu de départ pour satisfaire au protocole de présentation des favoris.

Le balisage est en place, la journée est un peu longue, il faut trouver à s’occuper. Voici les affaires utilisées par Christophe Le Saux pendant sa course. Antoine Guillon se détend lui jusqu’au dernier moment !


La diagonale des fous 2018

Le dimanche matin, Audrey et Antoine ont réalisé un débriefing de leur course en insistant sur l’importance de faire le maximum et d’aller au bout des choses :


Voici le résumé de la course d’Audrey, Cédric et Antoine :


Activités proposées du 15 au 19 octobre

Proposition d’activités semaine 5
Réglement 2018
Tableau comparaison CE
Tableau comparaison CM
Temps de passage 2018
Conseils podologues osthéopathes
Conseils Antoine Guillon

Activités du samedi et du dimanche


Audrey, Cédric et Antoine sont maintenant tous les trois sur l’île de la Réunion. Ils vous présentent la course d’une manière humoristique mais avec la volonté de faire du mieux possible :


Au cours d’un entrainement dans le Caroux, Cédric Chavet et Audrey Tanguy nous parlent de ce qu’il sera possible de voir sur l’île de la Réunion :


Le parcours de la diagonale des fous


C’est reparti pour une nouvelle course d’Antoine. Il nous en fait sa présentation tout en poursuivant son entrainement dans le Caroux :


Cami de Cavalls



Ultra trail du Mont Fuji



Le petit déjeuner


Voici une proposition d’activités à mener avec la vidéo du petit déjeuner d’Antoine Guillon :


Vidéo sans le son Vidéo avec le son

L’Addo Elephant Trail Run

Quizz sur les animaux d’Afrique du Sud Réponses au quizz

Présentation d’Antoine Guillon

info portfolio

Profil Translantau

titre documents joints


Compte-rendu jusqu’à Marla
(PDF – 2.3 Mo)

Compte-rendu Marla Sans Souci
(PDF – 1.6 Mo)

info document
(MPEG4 – 2.2 Mo)
 

info document
(MPEG4 – 5.3 Mo)

Situer les lieux remarquables
(PDF – 915.5 ko)
 

SPIP 3.2.1 [23954] | Squelette BeeSpip v.3.1.0